Les Gardiens du crépuscule

C'est au soir du Troisième âge que les Gardiens verront enfin la lumière.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Astagar, un début..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astagar
Sergent
Sergent
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 05/11/2012

MessageSujet: Astagar, un début..   Lun 26 Nov - 19:29

*Astagar se tient face à vous et commence à conter son histoire.*

Part où commencé...
Mon histoire n'est pas des plus passionnantes..
Je ne connais pas mes parents. Pour une raison que j'ignore,
mes parents m'auraient abandonné lorsque que j’étais bébé.
Déposé au bas de la porte d'une famille hobbit en Comté,
j'ai eu la chance de pouvoir grandir au sein d'un foyer..
Je faisais de mon mieux pour aider les villageois,
couper du bois, aider aux moissons, soigner les animaux blesser ou malades...
Lorsque je ne travaillais pas, je profitais de mon temps libre
pour aller en forêt. Dans ce lieu je me sentais particulièrement bien,
l'odeur des pins, le bruit de la brise soufflant dans les feuilles,
le chant des oiseaux.. Cette solitude m’apaisait et cela me permettait
d’étudier certaines plantes.

Un jour, alors que je me reposais sous un arbre, exténuer par ma journée
de travail, j’entendis un grognement.
Je me levais d'un bon, cherchant d'où pouvait venir ce bruit.
Je fis quelques pas afin de m'emparer d'une branche de sorbier tombée d'un arbre.
Mais au moment où je me trouvais en position de faiblesse un loup se jeta sur moi me griffant au visage et me fit tomber. J'étais à terre et il en profita pour tenter de me mordre à la gorge mais je l'en empêchai en plaçant mon bras devant moi ce qui me valut presque un bras en moins. Poussant un cri de douleur, je lui assénais un coup violent sur le museau qui le fit lâcher prise. Il secoua la tête, du sang coula le long de ses babines. Je me relevais le regardant droit dans les yeux et tout à coup une flèche vint se planter en plein dans sa gorge. Il tomba sur le sol. Je me redressai lentement et tournai la tête sur le côté. Je vis Milo, il était pâle. Je n'eus pas le temps de dire quoi que ce soit, que mes jambes ne me tenaient plus debout et je tombais à terre.
Après m'être remis de mes blessures qui me laissèrent des cicatrices,
j'ai décidé d’étudier les animaux en plus des plantes.
Je dois bien vous avouer que j'ai certainement passé plus de temps
dans les bois qu'au sein de mon foyer..
Les années semblaient passer comme des semaines..
Un soir lorsque je suis retourné chez moi,
mes parents hobbits m'attendaient assis à la table du salon,
une lettre se trouvait au milieu de cette dernière.

Ils restèrent silencieux, puis mon père me dit :
«  Astagar.. Nous ne pouvons plus te la cacher plus longtemps..
À présent tu es prêt à connaître la vérité. »
Il prit l'enveloppe et me la tendit.
Perplexe, je l'ouvris et je n'ai pu m’empêcher de la relire une deuxième fois..
Puis une troisième afin d’être convaincu d'avoir tout compris..
Je détachais mon regard de ces écrits empreint d'une douleur indicible, d'une tristesse profonde et d'une colère insondable.
«  C'est... Mon père.. » leur dis-je.
«  Nous le savons Astagar.. Nous avons gardé cette lettre depuis le jour où nous
t'avons trouvé. Nous savions qu'un jour nous allions devoir te la donner et que tu partirais.. » C'est ce qu'ils m’expliquèrent.
Après de chaudes accolades, je leur promis de retourner les voir lorsque
j'aurais retrouvé mes véritables parents.
Je partis alors en direction de la ville de Bree,
arrivée sur place, je me suis rendu compte
que dans cette dernière il y avait une partie complètement délabrée.
Quelques brigands et mendiants y résidaient..

Afin d'approfondir mes connaissances je me suis rendu
à la bibliothèque des Érudits où j'ai lu de nombreux ouvrages
sur l'anatomie humaine. Par la suite je me suis rendu sur les lieux
où l'on soignait certains habitants du pays de Bree pour mieux connaître l'Art de la médecine. J'ai appris grâce aux guérisseurs à recoudre, désinfecter, soigner...
Quand j'allais me reposer au Poney Fringant, j'eus d'agréable rencontre .

La première a été une jeune femme,
elle était blonde, habillée d'une robe couleur or et une délicieuse
odeur de pâtisserie planait autour d'elle.
Nous avons discuté, partager un verre de vin blanc et même danser.
Je dois tout de même admettre que je suis un bien piètre danseur.
Lors de cette soirée mouvementée, où nous avons rencontré
une jeune femme victime d'un empoisonnement, nous l'avons aidé à
se remettre sur pied à l'aide d'un remède à base de plantes.
Nous nous sommes rapproché, et je commençais à
apprécier sa compagnie à mes côtés.

Nous ne nous sommes revue que très rarement après cette soirée.
De mon côté je récoltais des plantes et étudiais ces dernières.
Les jours passèrent où je vadrouillais entre la taverne, les endroits
où les guérisseurs usaient de leurs talents et les bois.

Un soir..
* esquisse un sourire, se rappelant de chaque détail *
Je l'ai aperçu.. Elle était debout face à la cheminée,
jetant des feuilles au feu, le regard triste, je n'ai pu m’empêcher
de vouloir savoir pourquoi. Pourquoi une chose si anodine en apparence pouvait sembler la blesser autant.
C'était le premier soir. Le premier où je l'ai vue.
Mais au fond de mon cœur, je savais que je la reverrais encore.
Je l’espérais en tout cas.. Et je ne fus pas déçu..
Certains soirs, tout se passait bien.
D'autres... * regarde ses mains *
Comme je l'ai dit plus tôt, je passais beaucoup de mon temps à
apporter mon aide aux personnes dans le besoin.

Pour terminer cette petite partie de ma vie..
Je vous dirais que la plus agréable nouvelle que j'ai eu
A été lorsque l'on m'a proposé de vous rejoindre.
Vous, les Gardiens du Crépuscule.. Afin de protéger
la Terre du Milieu, d'aider les gens, apporter mes soins à mes confrères, mes amis,
vous les Gardiens.[/center][left]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Astagar, un début..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens du crépuscule :: « Tout ce qui est or ne brille pas. Tout ceux qui errent ne sont pas perdus. » :: Unis contre l'Ennemi. :: Votre histoire.-
Sauter vers: