Les Gardiens du crépuscule

C'est au soir du Troisième âge que les Gardiens verront enfin la lumière.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les écrits d'Angen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angen Lansley
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 32
Localisation : Croix dans le nord

MessageSujet: Les écrits d'Angen   Mer 13 Fév - 18:26

Voici un vieux carnet à la reliure en cuir écorné. Le cahier semble vieux et sale, comme ayant trainer de longues années dans un sac ou dans un quelconque endroit, où il a été balloté.Alors que vous l'ouvrez, la première page s'offre à vos yeux, d'une encre baveuse, d'une écriture maladroite et grossière est juste noté sur un papier jaunatre.

"Angen"

Vous tournez alors (ou pas) la seconde page et une forte odeur d'herbe à pipe de la Comté vous monte au nez...

I

Depuis le temps que je t'ai dans mon sac, il était temps que je t'ouvre toi. Mais alors je savais que je me perdrais dans le vide de tes pages. Perdu au milieu de mes souvenirs dont le deuil m'est impossible, j'éprouve cette sensation de vertige face à toi, et pourtant il est temps, j'en éprouve cet irrésisitible besoin. Un appel émotif, un envie irrésistible de croire en un lien, un fil aussi fin soit il, un espoir.
Tout d'abord mes premières pensées vont vers toi, Redrig mon Frère, mon coeur se serre alors que je pense à toi, tu es ce besoin que j'ai d'écrire. jamais j'aurai pensé ressentir tel angoisse un jour. ha je me souviens de nos années, jeunes et moins jeunes. Nos rires, nos cuites, nos chansons, nos disputes, tout est aussi vivace et frais qu'un enfant. Mais même nos disputes me manquent. Il est loin le temps de l'insoucience, des histoires au coin du feu, de ta main experte qui accorde ma harpe. Nous avions tant revé d'aventures étant gosses, tellement Redrig tu te souviens? Ha que nous étions seulement haut comme trois pommes que déjà nous nous battions avec des batons de bois fait de branchages, déjà tu me disais à l'ombre du saule qu'un jour nous partirons apprendre la vie, l'histoire, la terre du milieu. Et nous l'avons fait. Nous sommes partis toi et moi, nous avons fait tout le pays de Bree, de ses bois aux milles trésors, à la vieille forêt où enfin de compte j'ai appris que nous n'étions guère si bourré que cela. Ha que nous avons usé nos instruments, chanté pour le voyageur généreux, inventé chants et histoires.Puis vint les terres solitaires, là nous decouvrire que les quelques araignées et Nicbriqueux du pays de Bree n'était que des nuisances. Qu'avons nous fuis, qu'avons nous usé nos jambes! Ha crois moi que je t'en veux encore d'avoir pousser la curiosité jusqu'à ce camp orque au nord de l'auberge! Où que tu sois je te tirerai les pieds un jour! J'en ai eu mal à la jambe pendant des mois, encore aujourd'hui quelque-fois elle me tire. Les orsques quelles horreurs! Puis ses Eglains froids, bourrus mais si sympathiques après quelques empoignades. Ha je me souviens la raclée que tu t'es pris ce soir de fête, gouailleur que tu étais, ha toi et les femmes alors...Et ce marais qui nous emplis d'effroi où nous apercumes du coin de l'oeil ses "choses"? T'en souviens tu? Je crois n'avoir jamais couru aussi vite, d'ailleurs je cauchemarde encore certaines nuits en repensant à ce rode marais que j'ai écrasé par erreur. Je cauchemarde encore qu'il continue de me suivre et me pourchasse partout où que j'aille, avec son hurlement rauque qui signifie "VENGEANCE!"
Puis quand nous eumes assez d'histoires à raconter nous rentrames. Nos dernières représentations, nos derniers spectacles, ce mariage, t'en souviens tu? Qu'est ce que nous avons bu. A tel point que les convives ont du nous trouver de bien mauvaises éducations...Les derniers beaux jours avec toi Redrig...Je ne m'en suis guère rendu compte lors de ses instants, mais aujourd'hui qu'est ce que je chéris ses moments. Autant de petites flammes dans les abimes de mes regrets. les Hauts du Nord, y retourner sera difficille. Nous avons tellement decouvert là bas, tellement d'excitation, mais à quel prix. Fou que tu es! Aujourd'hui où que tu sois il n'est pas un texte, un chant, une histoire que je conte sans penser à toi. J'aspire un jour à retrouver la paix, mais je suis incapable pour l'instant de chanter en public, mon coeur se serre comme si on essayait de l'étouffer. C'est étrange de penser comme ce sont les plus forts qui partent avant. Un jour Redrig je le sais, nous nous reverrons. ici ou ailleurs...Ici, ou ailleurs...
J'ai fais une étrange rencontre il y a quelques jours à Bree. Un elfe du nom enfin du surnom...Mais je me rend compte quel idiot que je suis j'ai oublié de lui demander son vrai nom! Bref un elfe, oui un elfe! Tu arrives à y croire toi? Un elfe m'a adressé la parole! Il se nomma Edan. Il me fit une étrange proposition que j'accepta. Mais il est trop tot pour que je t'en parle car je n'ai aucune nouvelles. Quoiqu'il en soit. cet elfe me fut bien sympathique pour un elfe, il ne sembla guère me juger sur le moment ca non. Nous discutames un bon moment près du feu des Hauts du Nord, avant...qu'il me parla de son combat. Son combat je t'en parlerais bientot.

"J'attend l'obscurité,
Chaque jour, chaque instant.
Pour dans le ciel étoilé,
Te revoir, ne serait ce qu'un instant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angen Lansley
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 32
Localisation : Croix dans le nord

MessageSujet: Re: Les écrits d'Angen   Mar 19 Fév - 12:11

II.

J'ai quelques réponses à mes questions. Mais ses réponses n'ouvrent que bien d'autres questions. Mais il est le moment de tout t'expliquer chere journal.
Cet elfe que j'ai rencontré se nomme en verité Lindunin, c'est un elfe vieux de plus de 10000 ans, 10000 ans...Cette pensée fait naitre en moi un certains effroi je dois l'avouer. Il me parla de son combat contre les forces du mal qui se tapissent dans le nord, et de la "Garde du crépuscule".

Une brise, un souffle dans le vent.
Alors, tous je les vois, je les entend,
Comme des fantomes, des spectres hurlants,
Ils me viennent, Gardiens des anciens temps.

Au crépuscule de tous les Hommes,
Histoire d'une vie, le dernier tome,
D'un peuple emporté tel un maelstrom,
Sacrifié à leur propre dogme.


Je ne sais quoi penser de cette rencontre, de ses mots, et de tout ce qu'il me montra. Des domaines comme jamais je n'en ai vu, des chateaux héritages de nombreux ages, des jardins aux statues de marbres et de fontaines aux eaux aussi limpides que le temps. Il me parla des nombreux ages qu'il eut traversé et des combats passés et à venir. Sans vraiment entrer dans le détail je compris assez vite la gravité de la situation et de l'elfe qui se tenait face à moi. Mais véritablement je n'ai aucune réponse à toutes mes questions, pourquoi moi? Humble paysan? menestrel raté? J'ai bien peur de n'apporter que des déceptions. c'est à peine si je sais tenir une épée sans trembler. Quoiqu'il en soit Lindunin est mon seul lien avec ses famaux Gardiens invisibles. Mais il me fallait agir, je n'ai pas 10000 années à vivre moi, le temps m'est précieux. c'est ainsi dans une quête pour moi-même que j'ai décidé de partir vers l'est et de quitter une nouvelle fois le pays de Bree. Mais cette fois-ci seul, sans toi Redrig.
A l'heure où j'écris ses mots je suis à la Trouée des Trolls je viens de passer le dernier pont et tout m'indique que je suis sur le bon chemin, la route fut longue il me fallut cinq jours pour atteindre ce bois et Fenouille est à bout de force. J'ai rencontré un elfe sur la route qui ne répondit à aucune de mes questions sur le mythe de la cité des elfes et de la dernière maison simple, mais c'est une goutte d'eau, un battement d'aile de papillon., un signe, je suis sur d'être sur la bonne route. Ses bois d'automnes, ce rêve eveillé, je suis sur ses traces...
Bientot j'aurais des réponses à mes questions. Bientot je trouverai Imladris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les écrits d'Angen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les écrits de l'Agneau
» Les paroles s’envolent, les écrits restent.
» petit comparatif........ essai littéraire amusant....
» Publiez tous vos écrits sur un site perso!
» [Fan-Fiction] Ecrits de Chroniqueurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens du crépuscule :: « Tout ce qui est or ne brille pas. Tout ceux qui errent ne sont pas perdus. » :: Unis contre l'Ennemi. :: Votre histoire. :: L'histoire de vos personnages au fil du temps au sein des Gardiens.-
Sauter vers: